Menu
  Infos pratiques Flux RSS Facebook

Accrochage de la collection

Une collection se construit au fil du temps et est finalement ce qui permet de penser une histoire, des histoires. La constitution de la collection de Carré d’Art a débuté dans les années 1980 avant même l’ouverture du musée. C’est aujourd’hui un véritable « trésor » qui constitue le patrimoine de chacun dans un moment où tout est soumis à un mouvement perpétuel et à la dématérialisation. Les différents accrochages permettent de faire dialoguer les œuvres entre elles, d’ouvrir de nouvelles perspectives et interrogations. Elles sont là pour déclencher un plaisir esthétique mais aussi nous interroger ou même nous déranger dans nos certitudes. Sans donner de réponses, elles permettent de regarder le monde d’une autre façon dans sa complexité. Paradoxalement entrer dans un musée c’est suspendre le temps mais aussi être en prise directe avec ce qui constitue le présent par l’intermédiaire d’œuvres qui reflètent les questionnements qui sont les nôtres. 

Ce nouvel accrochage permet de voir et revoir des œuvres de Supports/Surfaces mais aussi des œuvres majeures de la peinture des années 80 et 90. On y découvre également des œuvres entrées récemment dans la collection, souvent acquises suite à une exposition au musée. Certaines d’entre elles sont présentées pour la première fois comme Jumana Manna, Guillaume Leblon, Julien Creuzet ou Hito Steyerl.