Menu
  Infos pratiques Flux RSS Facebook

Actualités

ATELIER EN FAMILLE

à faire à la maison

MARTINE SYMS

Photographiez vos réalisations et envoyez-les par email à info@carreartmusee.com (avec le prénom et l’âge). Les images seront mises sur le Facebook du musée dans l’atelier correspondant.

Martine Syms, Lesson LXXV, 2017

Martine Syms se réapproprie le geste que font dans la rue des manifestants Afro-américains à la suite de la mort d’un adolescent noir, tué par un policier blanc lors d’une interpellation, en 2014, à Fergusson, aux États-Unis. En effet, au cours des émeutes qui ont suivi le drame, on a vu des personnes se verser du lait sur le visage pour atténuer les effets du gaz lacrymogène lancé par la police. Cela devient une action symbolique de protestation contre les inégalités raciales; c’est aussi pour l’artiste une façon personnelle d’évoquer la féminité de la femme noire.        
Les exemples d’utilisations du visage comme support pour véhiculer des messages ne manquent pas dans nos sociétés, qu’ils soient d’ordre social ou politique, en signe de contestation ou d’adhésion, pour se rassembler, se reconnaître, dans le cadre de manifestations culturelles ou sportives (manifestants dans la rue, carnaval, supporters de foot...), au théâtre, au cinéma, comme peinture de guerre pour impressionner ou se donner du courage, pour se cacher ou pour séduire, se fondre dans le décor ou se distinguer, se travestir, être un autre; le visage, le masque. C’est surtout à partir des années soixante que les artistes développent le travail sur le corps, comme support, devenant lui-même œuvre, à travers la pratique de la performance et de la vidéo.

Atelier  «Jeux de figures»  peinture abstraite et minimaliste sur visage
(peinture type maquillage de théâtre  et - ou- argile blanche)
Transfigurer le visage avec un minimum d’interventions, jeux de lignes, symboles et formes géométriques simples.