Menu
  Practical info Flux RSS Facebook

To do at home and at school

TARIK KISWANSON // COLLECTION
FATHER FORM

ATELIER PHOTOGRAPHIQUE REFLEXION

Autour de la notion d’identité, dans l’œuvre de Tarik Kiswanson et certaines œuvres de la Collection.

« D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? » Paul Gauguin

Les Vestibules, dont Father Form sont un ensemble de sculptures

en acier qui tournent sur elles- mêmes, objets hypnotiques qui

peuvent nous amener à une perte de repères au moment même

où nous prenons conscience de notre présence dans les images

reflétées sur la surface des lanières de métal poli.

 

Remontons le temps. Ces questions essentielles de la réflexion, de l’identité hantent les artistes depuis des siècles. L’autoportrait comme introspection est un sujet récurrent dans l’art. Certains, en peinture, ont joué avec les effets de reflets dans le miroir comme Jan Van Eyck dans Les époux Arnolfini en1434,ou Diego Vélasquez dans Les Ménines en 1656.

 

À Carré d’Art Musée, dans la Collection, certains artistes nous renvoient à ce questionnement identitaire, jouant des reflets, de l’image de soi, avec le médium photographique :

Latoya Ruby Frazier, née à Braddock en Pennsylvanie en 1982, vit à Chicago. Elle utilise la photographie comme témoignage de son histoire familiale. Dans un de ses autoportraits, on voit apparaître le reflet sa mère dans un miroir, derrière elle. L’histoire personnelle de la famille de Latoya Ruby Frazier est intimement liée au territoire de Braddock, ville post-industrielle des États-Unis.

 

Sophie Calle est née en 1953 à Paris, où elle réside. Son travail d’artiste consiste à faire de sa vie, et notamment des moments les plus intimes, une œuvre. Dans Autoportrait (La filature) elle demande à un détective privé de la suivre et la prendre en photo toute une journée. Une manière, pour elle, de se découvrir à travers un regard extérieur.

 

Yto Barrada photographe et artiste franco-marocaine est née en 1971 à Paris. Dans cette photographie, elle capte l’image d’une femme de dos assise dans un ferry entre le Maroc et l’Espagne, comme s’il s’agissait de son propre reflet. Cette situation pourrait évoquer également l’histoire de sa double nationalité, ce sentiment d’être « entre-deux ».  Les premiers projets photographiques d’Yto Barrada à la fin des années quatre-vingt-dix sont liés à la ville de Tanger au Maroc, toute proche du détroit de Gibraltar.

 

À votre tour de créer !

Atelier photographie pour tous :  Réflexion

« Je est un autre » Arthur Rimbaud

 

Matériel pour l’atelier : un smartphone, des miroirs.

 

  • À la recherche de soi dans les reflets : nous proposons, à l’aide d’un smartphone, d’utiliser les miroirs pour brouiller les pistes, de vous découvrir sous des angles inhabituels dans votre environnement quotidien.

« Les miroirs futuristes façonnés par Tarik Kiswanson offrent un terrain privilégié aux fans inconditionnels de selfie. » selon Horya Maklouf.

  • Voyez si vous apparaissez en entier, de manière fragmentée, de dos, de profil… Créez des mises en abyme… Déplacez les miroirs…
  • Imprimez vos photographies.